Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dim 29 Avril: Cosnacoise

Publié le par G58

 

Rdv à partir de 07h30 stade communal de foot de COSNAC
Départ des VTT à 08h30
Départ des marcheurs de la marche Nordique à 08h45
Départ des marcheurs à 09h00
circuits VTT , 17 , 34, 44 km
Circuits des marcheurs de 8.5 et 11.5 km
Ravitaillements sur les circuits .
a l'arrivée casse croûte au pain de campagne et fromage blanc oignons
Tarifs de participation de 4€ à 8 €
Contact : Christian LAUMOND 06.88.04.07.87


 

Publié dans RANDONNEES VTT

Partager cet article

Repost 0

Single Speed European Championship: Floressas 27/28/29/30 avril

Publié le par G58

Ce week-end, un peu plus de 250 concurrents venus de France, Angleterre, Belgique, Italie, Allemagne ou encore d’autres pays Européens voir plus lointains avec 5 Américains, 1 Sud-Africain et 1 Australien se retrouveront à Floressas dans le Lot pour se disputer le titre de champion d’Europe de Singlespeed… En tout cas, c’est le prétexte officiel auprès de leurs compagnes, amis, employeurs pour faire là de grosses retrouvailles autour du singlespeed et de la franche camaraderie.
Après une édition 2011 qui s’est déroulée à Maredsous et son abbaye, en Belgique, ce sont 30 bénévoles qui se bougent depuis des mois pour nous acceuillir dans ce petit village du Lot au pied du château de Floressas. On remarquera aussi que 5 membres de l’organistation de Maredsous rejoindront Floressas en singlespeed au bout d’un périple de près de 1000 km... une manière de boucler la boucle !

Au programme  de ce long week-end, les participants auront la chance de découvrir la région au travers d’une balade nocture le vendredi, de la course proprement dite le samedi matin avant de  profiter du  marché des producteurs locaux en vins de Cahors, miel, fruits, canards etc. Le dimanche sera consacré à une balade loisir. Bien entendu, d’autres animations sont au menu comme un concert le samedi soir.

Si on s’imagine déjà que l’ambiance sera de la partie – la présentation de la candidature l’an passée valait le détour – ce n’est pas pour autant que l’association ne défendera pas certaines valeurs. En effet, l’événement se veut éco-responsable puisque tous les repas seront réalisés grâce à des produits locaux, l'ensemble de la vaisselle est biodégradable, plateau et assiette en pulpe végétale, couvert en bois et verres en amidon de maïs (un offert à chaque participant pour boire tout au long du week end). Des toilettes sèches écolo, conçues par un artisan du coin.

Un des autres moments qui tient à cœur à l’équipe, c’est le soutien qu’ils apportent grâce à Sobre Bike et l’association Ride-Air grâce à une tombola dont les bénéfices reviendront à l’association Yaika Solidaire 46 ayant pour but de soutenir un village de brousse au Burkina Faso à travers différentes actions :
 soutien à l’école primaire
, parrainage pour les enfants du secondaire
, développement de l’agriculture
, aide au développement du dispensaire et de la maternité
, soutien de microprojets collectifs.

Publié dans RANDONNEES VTT

Partager cet article

Repost 0

du Vend 27 au Lundi 30: SSEC à Floressas

Publié le par G58

Banniere2

  

Du vendredi 27 Avril, au Lundi 30 Avril

sont organisés

à  Floressas (LOT 46) 

 par les Ride-Air

 

les Championnats d'Europe de single speed

 

vous savez !! ces drôles de bikers sur leur drôle d'engin monovitesse même que des fois ça fout les boules de les voir devant les multis!!! enfin certains ...pas tous !!

 ( liste d'inscription close )

 

Pour faire court et reprendre quelques propos de Yéti47:

........[L' évènement SSEC2012 se fait en Singlespeed et uniquement en Singlespeed, c' est à dire la nocturne du vendredi soir, la Race du samedi matin et la rando du dimanche. C' est une manifestation dédiée au Singlespeed, ce n' est pas négociable.

Pour les bénévoles, nous avons prévu depuis le début pour ceux qui peuvent rester de faire une sortie le lundi matin (donc hors cadre SSEC puisque finie) où tout le monde est le bienvenu, en Singlespeed ou en multi, histoire de partager un bon moment ensemble sur un parcours sympa....]

 

 

Toutes les infos sur

le blog spécial dédié au

 Single Speed European Championship

 

 

 

 

Publié dans RANDONNEES VTT

Partager cet article

Repost 0

Pech Bike 2012: le CR de Sylvain alias PIW(team les 4 Fantastiques)

Publié le par G58

    J'avais prévu initialement de me rendre à la Pech Bike à Montayral mais la météo m'en a dissuadé, au lieu de cela,  j'ai préféré refaire avec mes potes une partie du génial Roc Trespouzien 2012( cf CR de Gégé.)

Mais de retour des singles, en fouinant sur le net, je viens de dénicher ce magnifique CR de Sylvain dit PIW, membre des 4 Fantastiques, qui a déjà une longue série de comptes rendus très étoffés à son actif !!(peut être que nos bikes se sont déjà croisés sur les circuits, qui sait ??)

Régalez-vous de cette lecture et de ces images!!! (avec l'aimable autorisation de l'auteur)  


La Pech Bike édition 2012 à Montayral (47)

 

Bonjour à toutes et à tous !

 

vlcsnap-2012-04-23-16h31m57s191      Voilà quasiment trois semaines qu'il pleut sans discontinuer, une aubaine pour les agriculteurs mais un temps un peu plus morose pour nous autres vététistes... Surtout qu'en cette fin avril se prépare la rando du Pech, l'une des grosses randos du coin à ne surtout pas manquer ! Trois circuits sont proposés, 70 – 52 et 26 en plus de deux circuits pédestres. Cela fait un petit moment que Damien est décidé à se faire le plus grand mais vu la météo, on va revoir nos ambitions à la baisse et décidons la veille même de partir sur le 26, les terrains seront surement TRES gras et surtout extrêmement glissants. Nous arrivons sur place vers 8h30 où nous retrouvons Ludo, Nathalie et sommes bientôt rejoint par Stéphane. Le ciel est nuageux mais la pluie semble encore lointaine. Cruel dilemme lors des inscriptions : choisir le petit circuit comme on en a parlé la veille ou bien partir sur le 52, sachant que le 70 a été annulé à cause du temps... Bon gré mal gré, on coche la case des 26 et retirons notre plaque de cadre. Mais sous l'impulsion, et des collègues et des organisateurs, ça va tourner dans nos têtes et déciderons finalement de partir sur le 52...

 

      Neuf heures légèrement passée, le départ est donné. A vue de nez, pas loin de 200 vététistes alors que nous quittons Lagrolère par une large piste où de belles flaques d'eau annoncent le reste de la matinée. Les choses sérieuses vont vite commencer lorsque l'on va attaquer un superbe single en descente. Une chose à savoir, ça glisse !! Surtout avec mes pneus bien plus adaptés aux terrains secs ! Va falloir faire gaffe. La première difficulté se présente maintenant devant nous. Hormis les cailloux glissants, ça passe tranquillement, faut voir aussi que l'on est qu'au début. Arrivé sur les hauteurs, certains en profitent pour enlever quelques couches de vêtements, la montée ayant apparemment réchauffé quelque peu les organismes. C'est un peu plus loin, au cinquième ou sixième kilomètres que nous allons passer devant la bifurcation des deux circuits. Mes collègues ne vont même pas la remarquer, alors que nous voilà finalement parti sur le 52... Nous traversons Bourlens et longeons le flan du Pech de Padès par un sympathique single. Pourtant, pas question de trop faire les malins, ça glisse toujours autant ! Une nouvelle bonne petite descente pour la suite avant de retrouve un peu de route. Pour l'instant, le circuit se veut assez roulant, sans de trop grosses difficultés, c'est plutôt bien, mais ça annonce aussi une suite surement bien plus ardue !

vlcsnap-2012-04-23-10h34m24s176      Nous allons passer devant le château de Lamothe avant de suivre le GR652 pour rejoindre Anthé. Au demeurant, ce chemin semble vraiment roulant, sauf dans les conditions actuelles où une grosses partie du terrain est couverte par de non moins grosses flaques d'eau. On papote, on rigole, on est presque à quinze kilomètres, bref, tout roule (c'est le cas de le dire) jusqu'au moment où une branche plus basse que prévu va se coincer dans mon casque, me faisant lâcher le guidon pour remettre tout ça en place ; grosse erreur ! Avant de n'avoir pu réaliser qu'il était trop tard, mon vélo et mes pieds trempaient déjà dans une bonne flaque d'eau alors que le reste de mon corps s'initiait aux bienfaits des bains de boues... Voilà, c'est fait, ma première gamelle de l'année, avec un Damien juste derrière pour ne rien rater du spectacle. Quand je vous disais que ça glissé ! Bref, une bonne rigolade avant de repartir, traversant toutes les autres flaques en plein milieu comme pour conjurer un mauvais sort. La descente par le coteau qui suit est assez ardue, virages serrés, ornières et cailloux feront entendre dans les environs la complainte des plaquettes misent à mal par un surplus d'eau et de boue. Finalement, nous arrivons à Anthé que nous quittons tout aussi rapidement...

 

      Les montées sont maintenant nettement plus longues que tout à l'heure et nettement plus rapprochées les unes des autres. On commence à entrevoir le 1400 mètres de dénivelé positif annoncé ! Enfin, à quasiment vingt kilomètres nous trouvons le premier ravitaillement sous un vieux hangar. Une pause bienvenue. Voilà déjà un petit moment que nous roulons et les nuages se font de plus en plus menaçant. On espère juste ne pas se payer une grosse averse.

      Cette deuxième partie sera assurément la plus difficile de cette matinée. Sitôt le ravitaillement quitté, nous descendrons par de vastes champs avant de s'attaquer à une nouvelle montée par le Bois de Calvaire, et il porte bien son nom ! Une côte sournoise, qui commence gentiment, un petit faux plat bien roulant avant de soudainement se vlcsnap-2012-04-23-10h39m28s160transformer en une montée bien plus raide juste après un bon petit talus dont je parviendrais à me défaire sans aucun problème contrairement à mes deux collègues. Un court passage sur les hauteurs avant de redescendre dans la vallée. Une bonne bosse en suivant avant de trouver l'un des meilleurs passages de cette matinée. Le tracé se transforme en mono-trace à flan de colline d'où le point de vue qui s'en dégage vous donne une impression de liberté étonnante ! Le devers est tel qu'il n'est pas question de glisser ou de perdre l'équilibre sous peine de rouler de bon mètres plus bas. Certains passages très glissants se passeront à pied et même ainsi il n'est pas aisé de tenir son équilibre. On va rouler encore un peu sur les hauteurs, par ce superbe single et au milieu d'une végétation meurtri et à l'allure intemporelle, comme si le temps ne semblait pas avoir eu d'emprise sur elle.

On quitte ces décors de rêve par une descente rapide alors que quelques gouttes de pluie viennent s'écraser sur nos casques. On retrouve Ludo dans la vallée, nous gratifiant d'une remarque comme il en a le secret : « Hey les gars dans la descente, p'tite bite hein ! ».... Merci Ludo, on s'en souviendra, et puis comme le souligne Damien, il fait froid, ceci expliquant cela... Bref, nous voilà à nouveau tous les trois, espérant voir débarquer le second ravito bientôt.

 

      Jusqu'à Masquières, la suite du tracé ne se fera pas plus calme, bien au contraire ! Entre les montées semblant interminables dû à une fatigue grandissante, les singles bordés de buis où certains passages demandent à presque se coucher sur le vélo sous peine de se manger une branche dans la figure où encore des descentes toujours aussi glissantes et/ou techniques, rien ne sera oublié. Un enchaînement infernal de passage tout aussi éprouvant les uns que les autres rendu encore plus exigeant par une météo capricieuse. Plus les kilomètres s'égrènent et plus le circuit devient une lutte contre soi-même où chaque instants est un combat féroce entre l'envie de poser les pieds à terre et l'envie de ne pas abandonner. Du vtt, tout simplement. Dans de tels moments, on est seul, malgré les autres participants autour de vous, seul dans une sorte de bulle, sur votre bécane à ne penser qu'à une chose, passé la difficulté présente et en être fier avant de recommencer sur la suivante. A cet instant, on est loin des rigolades du départ ou des moqueries amicales, le ton est nettement plus sérieux et l'envie de toujours repousser ses limites de plus en plus fort ; avant que la « pression » ne redescende pour à nouveau laisser la place à un esprit déconneur et bon enfant. Deux visages semblant si opposé mais pourtant si proche l'un de l'autre, l'esprit même du vtt.

      Les compteurs ne sont plus très loin des quarante kilomètres lorsque l'on aperçoit enfin le deuxième ravitaillement ! Ouf ! Il était tant. Pas de quartier et nous ferons honneur à tous ce qui passe, du sandwich au jambon aux flans et aux oranges, rien n'est trop bon. On va s'octroyer une pause un peu plus longue qu'à l'accoutumé, mais c'est pas plus mal et ça va nous faire le plus grand bien.

 

     vlcsnap-2012-04-23-10h36m24s117Les dix derniers kilomètres seront un peu plus roulant que précédemment, même si deux ou trois bonnes bosses seront encore de la partie ! On va une nouvelle fois rejoindre le GR 652 pour rattraper Lagrolère par un magnifique single nous faisant descendre dans la Combe de Bazérac avant de remonter par une large piste pas bien raide mais suffisamment longue pour finir de consumer le peu d'énergie qu'il nous restait. Enfin, le point de départ se dessine devant nous avec pas moins de 55 kilomètres au compteur, c'est pas mal pour des gars qui ne voulaient en faire que 26 à la base ! A nouveau, nous ne ferons pas l'impasse sur la nourriture, allant même jusqu'à faire descendre le pâté avec un bon verre de rouge !

 

      C'est sur, il aurait été dommage de ne faire que le petit circuit ! Combien de passage à quel point magnifiques aurions nous raté ! Sans parler de sa fierté personnelle ! Vraiment, une excellente matinée, fort heureusement épargnée par la pluie, à peine quelques gouttes mais jamais rien de bien méchant. Et quel tracé mes amis ! C'est grâce à des tracés de génie comme celui-ci où l'on retrouve tout ce qui fait l'esprit du vtt, que l'on comprend que faire du vélo, c'est tout autant dans les jambes que dans la tête ! Cette édition de la Pech Bike en est la preuve et tous ceux qui comme nous on rouler sur le grand circuit pourront en témoigner !

 

Sur ce, à dimanche prochain pour une nouvelle sortie !

 

Votre serviteur, Piw

 

On a aimé :

  • des paysages et des points de vue uniques !

  • un tracé exigeant mais très varié

  • des ravitos copieux...

     

On a moins aimé :

  • … mais un second ravito placé bien loin après le premier

 

Circuit : 55 kms / Durée : 4h / Moyenne : 13,9 kms/h

 

Source: le super blog des 4 Fantastiques

 

 

Publié dans Compte- rendu

Partager cet article

Repost 0

Variation sur le dernier Roc Trespouzien:le CR de Gégé

Publié le par G58

 Si les volets ont été ouverts tôt en ce matin de 1° tour électoral, c'est parce qu'une virée VTT était programmée vers Trespoux , en commençant par la montée du Grand S (mais aussi, comme dit Yvon : "parce que pressés d'aller descendre le "petit S" ).

    A l'heure où certains hésitaient encore dans l'isoloir lequel choisir , moi sur le blog sans le vouloir, j'ai foutu le bordel pour partir, en demandant de changer par scrutin le lieu de rdv ...A ma décharge, il y a eu beaucoup d'abstentions, ou bien la majorité a été trop silencieuse ! Alors vers 8 h 20 , n'ayant toujours pas la tendance, avec Ruru nous décidons unanimement et sans opposition de passer au plan B : Rendez-vous au pont de la voie ferrée face au Château de Lagrezette, puis direction le pont du Lard pour y retrouver Gaël et tous les autres à 9 h. Arrivés au fameux pont : personne ! Pour tuer le temps nous faisons le tour de la cabane en sifflotant un air bien connu de Brassens " gare aux Mori i lles !". Au moment où commencent à se remplir les urnes,  nous d'attendre, en avons déjà plein les burnes ! 

    Tiens! voici venir un Vert ...par la route : Patrice, notre "Président rentrant"...de la capitale, il passe nous faire un petit coucou - c'est par gentillesse, c'est pas pour glaner des voix : pour lui, pas d'élection mais plébiscite! - Il commence à rééduquer ses gambettes à la bicyclette après les avoir malmenées 42 kms durant sur le bitume parisien avec un chrono plus qu'honorable: bravo ! Puis nous échangeons quelques mots avec un petit groupe de Vététistes de passage, pas n'importe qui : nos amis initiateurs, concepteurs, défricheurs, ouvreurs, traceurs de ce fabuleux Roc Trespouzien 2012 (et éditions précédentes) sur une partie duquel nous avons décidé de dérouiller nos mollets aujourd'hui. 

    Enfin voici Gaël et Vincent ....en voiture !! (Eux aussi attendaient...mais  à Mercuès!) Bon d'accord les vélos sont dedans, mais comme dirait l'autre : "c'est pas bon pour la planète!" Nous, les sexa, on est venus pédalibus... Mais pas d'Eric E : mairie, élection ; pas de Fred : marie , érection ? ; pas de Pascal : épaule gauche pas droite (résultat d'un après-midi A VTT) Certains même pensaient voir Yvon au pont du Lard, alors qu’en ce moment  il devrait survoler le détroit de Gibraltar (avec compère Choël et Vtts) pour un raid au Maroc. C'est bien loin, mais à la fin il y a toujours un roc (celle-là est inédite, faut la noter!).

    Le coup de gueule du jour : (attention, accrochez-vous!) moins on a plus de moyen pour communiquer, plus on communique moins bien! (vas comprendre!) (c'est quand même "niqué" qui revient le plus souvent!).

    Bref, nous n'étions que 4 : Gaël, Ruru, Vincent et moi, à nous élancer sur notre terrain de jeu favori, dans cet enchevêtrement inextricable de collines et de vallons, où, lorsque l'on est au fond on appartient à un autre monde : je crois qu'ici, existe ce que l'on peut appeler la cinquième dimension !!  Plus de points cardinaux , les boussoles s'affolent, les GPS cherchent leurs satellites, plus de politique, (mais des fois quelques tiques impolies), c’est aride : on est dans le pays où l’on cultive le plus de cailloux , on en fait même des tas pour être sûrs d’en avoir  l’année suivante ! Même les corbeaux passent sur le dos pour ne pas voir la misère au sol ! il faut être d'ici pour s'y retrouver, et encore! Bon on s'en sort quand même : nous on retrouve facilement le Nord car on a toujours le Sudoku ! (S'cusez-moi! J'ai pas pu l'éviter!).

    Gaël nous a concocté un circuit condensé , morceaux choisis : the must of the Roc Trespouzien avec un max de new single track    !?!?   Putaing-con !?!? ques'qui m'arrive ? Voilà que j'anglicanise mon vocabulaire ! Revenons au patois, ma 2° langue, dont je suis  fier! Couqui dé diou !  Bref c'est parti pour une matinée de pur plaisir continu, un orgasme permanent ! Tout en jeu, tout en finesse! et je m'introduis dans un tunnel de buis, et je t'évite un arbre, et je te donne un coup d'épaule à droite puis à gauche, et je me tortille, me torsionne, me contorsionne, je relance, je me faufile dans des bartas, des ballats, je passe par des travers des caretals et des talbières...(c'est pas beau le patois? et encore là il n'y a pas l'accent!) je freine avant, arrière, j'en perd les "pétales", j'aime un peu, beaucoup, à la folie ...c'est fou le vtt ici !!!  Imaginez une jouissance sans fin !!  Hé? Pas quand même? Bon d’accord, alors "presque" sans fin . D'ailleurs "amendonné" , lancé à pleine allure, mon guidon a voulu faire un bisou à un chêne tordu ( normal ici tous les chênes sont de travers!) du coup j'en ai profité pour aller embrasser un genièvre en contrebas...Bon, une fois ces familiarités avec la flore locale accomplies, je me relève, m'époussette, redresse ce qui est tordu - sauf le chêne -et ça repart! Cette petite mésaventure s'est produite au Coldecrabo, ce qui en patois signifie "cou de la chèvre" Pour moi c'est plutôt un coup de la chèvre! D'autant plus qu'un peu plus bas j'ai croisé un caillou belliqueux qui remontait la pente alors que mon tibia descendait : ils se sont rencontrés…. Encore un coup de la biquette , et de 2 !! Quand on est retraité on entame plusieurs choses à la fois, mais on ne les fini pas toujours ; là pareil : j'étais bien entamé mais pas tout à fait achevé !

    Arrivés en bas de la pente, où l'on a retrouvé un groupe de vttistes sympas, déjà croisés précédemment, et dans lequel la gent féminine était joliment représentée, j'ai voulu évaluer les dégâts : un hématome énorme ! On aurait dit une pomme entre le cuissard et le tibia! Je ne regarde pas ," t'as raison" me dit l'un d'eux "mieux vaut ne pas voir, ça ferait peur!" Plus tard j'ai quand même regardé : "impressionnant, c'est la première fois que je vois le mollet à l'avant du tibia ! " Le traitement par le mépris est une médecine douce très efficace puisqu'à mon retour l'hématome était totalement résorbé! Comme je n'avais pas trop mal, on a continué, monté, descendu, monté,… à propos de descendu, Vincent est descendu...de vélo...pour aller tester la mousse des sous-bois...avec son nez ! Hé, Vincent ! les truffes c'est plus haut ! A moins que ce ne soit un sondage (de terrain)...c'est la saison !

    Je ne saurais pas décrire le circuit que l'on a fait, une scie ordinaire le ferait mieux que moi, et puis je n'ai pas les termes techniques appropriés comme sur les beaux CR  que j’ai pu lire ; mais je partage le point de vue général et félicite à mon tour toute l’équipe du Roc trespouzien qui a pondu ce chef- d’oeuvre au terme d’un travail colossal.

     En conclusion notre magnifique région propose une multitude de voies possibles, montantes et descendantes - il y a des hauts et débats -  et le secret d’une rando réussie réside dans la répartition des voies - tout un programme ! – en attendant notre 2°(re)tour . On ne peut s’en lasser ! ( de là à s’enlacer….quand même pas ! )

 

    Voilà, comme pour le  1° tour des présidentielles il y a du blabla et des chiffres, pour notre 1°retour (partiel) sur le Roc trespouzien, le bla bla c’est fait et les chiffres sont dessous :

44 kms; 3h15 de roulage ;13,5 km/h ; D+ 910 m ; et 32% (c’est pas un score, mais la pente max desc)

Publié dans Compte- rendu

Partager cet article

Repost 0

Roc Trespouzien 2012: toutes les photos

Publié le par G58

Il était posté à différents endroits stratégiques: voici les photos de JM46 (un des traceurs)

 

Le Ravito 1

Roc trespouzien 2012 083

 

Le ravito 3

Roc trespouzien 2012 091

 

 

Alain des BandJ (finisher de la Transvé)

Roc trespouzien 2012 023

 

Fred et Yvon de l'AS Espère

Roc trespouzien 2012 025

 

Yves100 de Cornebarrieu ( en 2°)

Roc trespouzien 2012 044

 

Alex575 des Ride -Air

Roc trespouzien 2012 049

 

Vincent

Roc trespouzien 2012 053

 

La Gandzou Ride air et Tripote

Roc trespouzien 2012 054

 

G58 de l'AS espère

Roc trespouzien 2012 059

 

Hulk de l' As Espère

Roc trespouzien 2012 072

 

FP 46 des Ride air

Roc trespouzien 2012 079

 

et pour finir ce panel, l'équipe organisatrice en pleine action....

Roc trespouzien 2012 092

 

Toutes les autres photos dans l'album   ROC TRESPOUZIEN 2012  (en marge)

Publié dans Compte- rendu

Partager cet article

Repost 0

Dim 22 Avril: La Pech Bike Montayral

Publié le par G58

 

                              

 

VTT 26 / 52 / 70 km

Marche 26 et 15 km (Foulées du matin)

Montayral Lagrolère

Départ 9h

Tél: 07 87 86 97 06

Site organisateur

Publié dans RANDONNEES VTT

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 > >>