Entre Aveyron et Lozère (Jour 3 ): Samedi 17 Juillet

Publié le par G58

Données brutes:

47.200 km (liaisons camping comprises)

1300 m de D+

4h40 de pédalage

Départ 10h

Arrivée 18h

temps total:8 h (on fait beaucoup de photos, de passages techniques plusieurs fois....)

J3

 

profil 17 07

 

Angoisse le matin: vais-je supporter la selle?

Quelques tours de roue dans le camping me rassurent: ouf ! on continue.

Et c'est parti ! D'abord, le traditionnel arrêt au Rozier pour acheter le pain et le jambon du pays puis la route sur 4 km en bordure de la Jonte (affluent du Tarn) jusqu'au Truel.

La montée sur le Méjean va se faire sur 4 autres km de petite route tranquille.

(En fait, les accès aux Causses se font principalement par le bitume car les pistes sont rares ou ont été goudronnées.)

Daniel a de plus en plus de mal avec la route, lui qui est venu pour faire du VTT. Quant à moi, je suis dans mon élément et je monte à un bon  rythme. ( Fignon vient juste de dire à la tv que le peloton montait très lentement le Tourmalet, presque pour ne pas tomber !!!! )

Au sommet, des voitures garées: on approche des Arcs de St Pierre.

001

002

Difficile de suivre le GPS tant la trace part dans tous les sens vu le nombre de curiosités à voir.

007

006

004

La grotte de l'homme mort voit un homme sortir pas si mort que ça!

008

 Quant à la grotte de la Baumelle, nous la chercherons en vain.

Le terrain est très joueur et les parages sont magnifiques:on passe et repasse pour le fun!! 

010

 

011

 ce ne sont qu' arches naturelles, 012

 

014

 

015

 

ruines protohistoriques,

013

 ancien village de résiniers à déguster sans modération, à pied ou en vélo.

 La progression est facilitée par le balisage GR6 et c'est avec regret qu'on quitte cette zone, conscients de ne pas l'avoir exploitée au maximum (vététesquement parlant).

On pénètre ensuite dans le territoire des vautours

016

avant de rejoindre St Pierre des Tripiers (dont l'origine du nom n'a rien à voir avec des abats quelconques mais plutôt résulte d'une mauvaise traduction de l'ancien nom du village ). Accolé à l'église, le presbytère , transformé en gîte rural, donne à l'ensemble un cachet inhabituel mais très harmonieux.

017

Encore de superbes bâtisses de pierre 

019

 

020

 

La fontaine providentielle tombe à pic pour recharger les accus

018

et nous mettons le cap sur la chapelle St Gervais, bâtie sur un promontoire rocheux très escarpé dominant le hameau des Douzes.

028

 Cette première partie descendante est un délice de single, d'abord rapide puis plus technique.

021

 

022

 

023

On pose les vélos et on sort l' APN. 

029

Ce lieu inspire la méditation et nous ne le troublerons pas. 

Quelques minutes de "recueillement"dans ce lieu saint

027

 

025

 

024

et on reprend la descente des Douzes annoncée par Cyrille comme ultra chaude !!!

030

Rapidement, les marches se succèdent à un rythme effréné et sont surtout très rapprochées, ce qui complique grandement l'enchaînement de ces difficultés. Quand tu sors en vrac d'une, dur d'enquiller la suivante !!!

 Nous poserons le pied souvent et les escaliers d'arrivée  se mériteront aussi.

Remplissage des camelbacks et recherche d'un coin sympa pour la pause déjeûner en bordure de la Jonte.( un joli coin privé en fait, aménagé avec goût..... y'a même les fleurettes le long des épingles d'accès !!! )031

 

032

L'eau est très froide, on évitera le bain complet cette fois.

 

La seconde partie du tracé nous fait traverser le premier pont en aval

033

et rebelote, c'est encore 4 km de  route  en lacets pour accéder au Causse Noir.

En face (centre photo), on aperçoit le rocher de la chapelle St Gervais où nous étions tout à l'heure.

034

La montée au soleil est usante et bientôt, sur la piste, la crampe se fait sentir: on s'arrête pour une pause  (pose !)

036

La traversée du village abandonné d'Espaliès, au milieu de nulle part, (pas si abandonné que ça vu les babacools présents en train de mécaniquer "gravement" sur une bagnole - pas étonnant, y'a pas de route pour accéder ; ils ont tout cassé !!)

039

marque l'entrée dans le cirque de Madasse.

038

La descente de l'Hermitage St Michel va être de toute beauté,

avec ses nombreuses épingles ludiques,

 

 048

ses nombreux passages un peu techniques ,

041

 

 042

 

 

son ombre continuelle....

051

 

047

 

050

Pour moi, le top du fun! Daniel est ravi car ses reflexes d'ancien trialiste reviennent et il se régale tellement qu'il en redemande !

045

 

043

Pause photo sur un piton rocheux avant de terminer la descente , on rejoint la berge gauche de la Jonte

 046

 

044

 

055

qu'on va suivre sur 3km jusqu'à Peyreleau par un chemin large et on regagne le camping par la route habituelle.

 

Même programme que les autres soirs sans oublier bien sûr de vider les historiques du jour, télécharger les 2 traces du lendemain et finir par la pétanque où je "laisse filer la victoire" (une fois de plus ! )

La nuit s'annonce fraîche, on "éteint" rapidement.

La suite demain.................

 

 

 

 

Publié dans Compte- rendu

Commenter cet article

G58 22/07/2010 10:41



Ton Intense est dans mon garage pour une révision complète mais finalement, je crois que je vais le porter à la déchetterie car il y a trop de boulot
dessus!!!


 



Daniel 21/07/2010 23:04



Gael, tu as fait fort pour le choix des itinéraires, tu es "el jefe" en VTT, et tu exèles pour le compte rendu sur ton blog.


Tu aurais aussi pu dire : la boulangère était très mignone, t'as pris des volées à la pétanque, nos nuits ont été douces sous la tente, tu m'as rappelé que je devais faire le 112 dans le cas où
tu aurais un coup de chaud, ....