Entre Aveyron et Lozère (jour 2): Vendredi 16 Juillet

Publié le par G58

Données brutes:

67 km (liaisons camping comprises)

2000 m de D+

6h54 de pédalage

Départ 9h20

Retour 19h45

Temps total: 10h25

J2

 

profil 16 07

 

 Aujourd'hui, c'est le gros morceau prévu et la  chaleur est annoncée. Aussi, nous démarrons plus tôt pour faire la montée à la fraîche.... mais de fraîche, point !!!!

Le départ s'effectue sur une  rampe goudronnée de 5 épingles à très fort pourcentage

P180710 10.380001

P160710 10.130001

qui nous amène au rocher de Capluc et qui nous sèche d'entrée.

Petite halte aux ruines

P160710 10.050001

P160710 10.060001

et c'est du portage jusqu'en haut du Causse sous le regard étonné des pédestres. Daniel, à l'aise, caracole en tête, facile!!

P160710 10.480001

Heureusement, la Fontaine du Teil coule et nous nous hydratons copieusement.

P160710 10.570001

Nous allons longer les Gorges du Tarn un bon moment plus sur la route que sur les chemins

P160710 12.340001

au grand désespoir de Daniel qui n'apprécie pas, mais les nombreuses propriétés privées y sont sans doute pour quelque chose.

P160710 12.530001 

P160710 12.510001

Ici, le causse se fait plus aride et la chaleur y est étouffante.

P160710 13.080001

La trace nous ramène petit à petit sur les rebords abruptes du Méjean face au Causse de Sauveterre 

P160710 13.120001

 et La Malène  se montre tout en bas sur la rive droite du Tarn.

P160710 13.110001

Au milieu des vieilles maisons de pierre d'Anilhac,

P160710 13.160001 

P160710 13.160002

P160710 13.160003

je teste le dernier bijou mis gracieusement à ma disposition par le team Trek France.

P160710 13.180001

Encore quelques souffrances dans ces rampailloux surchauffés

P160710 13.380001

et c'est la fabuleuse descente de Hauterives interminable avec ses épingles à n'en plus finir, bien ludique et toute en gravette fine: un vrai bonheur où je lâche les chevaux.

P160710 14.020001

P160710 14.040001

 Daniel, lui, reste sage; à Bordeaux, ça manque de pentes et il préfère assurer .

 A l'arrivée, c'est la baignade tant attendue dans une eau claire

P160710 14.250001

et la pause repas devant le flot incessant des canoés ; on se croirait sur l'autoroute un jour de départ en vacances!!

P160710 14.250003

On repart avec le maillot trempé pour affronter la suite sur un single à flanc de falaise.

P160710 15.200002

P160710 15.290001

Plus j'avance et plus j'ai de mal à m'asseoir sur la selle SLR de mon bike. Elle est légère, c'est sûr mais c'est une planche;pour une rando, ça va mais sur plusieurs jours, bonjour les irritations!!! Pour Daniel, je deviens le babouin!!! 

Grosse pause robinet à La Malène et nouvelle hydratation totale avant la suite.

Vu ma difficulté à supporter la chaleur de cette première partie, ce qui nous attend entre La Malène et Les Vignes me fait peur  d'autant plus que Cyrille me l'avait annoncée hyper physique..... et il avait raison le bougre!!

L'idée de zapper cette partie m'effleure quelque peu mais Daniel m'encourage néammoins à poursuivre;merci !

Le single toujours en surplomb au dessus de la rivière, est magnifique.

P160710 16.370001

 Les vues sont imprenables, le danger est réel.

P160710 17.190001

P160710 17.330001

P160710 17.350001

Les nombreux portages et  gains d'altitude  vont demander 1h et demie d'efforts éreintants pour à peine 11 km, toujours en danseuse pour soulager mon postérieur.

L'ombre heureusement est généreuse dans ces contreforts aériens et nous arrivons enfin aux Vignes

P160710 17.580001

P160710 17.410001

où notre première préoccupation est la quête d'eau  (on a dû en boire 6 l  chacun dans cette journée)

La dernière partie est plus rapide

P160710 18.460001

et s'effectue quelques mêtres à peine au dessus du Tarn sur une piste large  puis un sentier en zigzag entre les herbes hautes de la berge.

P160710 19.000001

Le pont du Rozier est en vue...

 

P160710 19.410001

Un dernier single nous ramène au coeur du village sous les regards déplaisants d'un papi du coin qui me traîte de destructeur de chemins. Une discussion vive s'engage et chacun reste sur ses positions....

Restent 2 km de route pour rejoindre le camping et savourer une bonne binouze bien méritée.

P160710 20.030001

Mécanique dans la foulée pour changer de selle et monter la vieille Flite du 3° vélo emmené au cas où !!!

S5300070

 

Trop tard pour la piscine! L'entrecôte et le magret ne résisteront pas longtemps dans notre assiette. D'un coup de voiture, on remonte jusqu'à La Malène pour applaudir un petit groupe local en concert et on rentre au camping. On est vidé et on file se pieuter sur les coups de minuit .

 Demain, Causse Méjean et Causse Noir au menu.

Publié dans Compte- rendu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

G58 23/07/2010 21:20



Il m'a dit que je détruisais les chemins!! (il faut dire que j'ai fait déraper un peu la roue ar sur le chemin qui va à son jardin!! )



crozmaxx 23/07/2010 20:19



qu'est ce qu'il vous a dit le papi? il était véner? ils vous a pris pour des motos? ou vous descendiez a bloc ?



G58 20/07/2010 18:49



Oui! j'ai vu!



Babar46 20/07/2010 18:40



Vas lire le CR de notre sortie sur le Blog de Bretenoux et tu sauras.....



G58 20/07/2010 17:59



Je suis passé à Hauterives sans penser à Céline!! c'était là ??


Lapierre ?? c'est quoi ça ?? une marque de caillou ??



Babar46 20/07/2010 12:51



Gaël , tu t'es fait avoir par TREK : en fait ,  ils t'ont prêté un LAPIERRE ( voir CR sur LPI : Gorges du Tarn -Le Rozier jour 2)...



babar46 20/07/2010 12:37



Après Hauterives  ,as tu déposé une gerbe là où est tombée Céline ?