La Quercynoise Cayriech 2010: le CR de G58

Publié le par G58

Cayriech10 kml

Données brutes

T° au départ 11° Temps couvert et pluie entre le km 15 et le km 35

Deux cadurciens : Michel Séval, Michel Annes, Yves et ses potes de Cornebarrieu, les gars du Stone Rider, les Renardeaux et les habitués des randos du coin.

56 km en 3h32 de roulage à 15.84 de moyenne 1090m de D+ 

Départ 8h31 arrivée 12h15 soit 14 mn d'arrêt total sur les 2 ravitos(temps nécessaire pour des opérations de nettoyage)

 Ce samedi 1° mai; Jean Michel me propose de covoiturer sur la rando de Cayriech du lendemain.

IMG0102A

J'accepte volontiers malgré le texto de Bruno me proposant la reco du Roc Cadurcien au même moment. Entre nous soit dit, je préfère le découvrir en conditions  réelles le jour J.

Mes potes du blog, eux, reconnaissant le Roc Montcuquois vont cette année faire l'impasse.

Le souvenir des bourbiers de l'édition 2009 me revient en mémoire au vu de la pluie qui est tombée la veille, jour de fête du travail; qu'importe, les organisateurs m'ont assuré que la trace n'emprunterait pas cette fois ces passages délicats mais que par ailleurs, ils n'étaient pas maîtres de la météo. Que n'avaient-ils pas dit !!!

Photo0466 

  

Super accueil au départ avec café et croissants à volonté (c'est rare et ça méritait d'être souligné mais c'est une habitude ici.)                                           

  1_rando1.jpg                  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le circuit affiché montre 2 boucles autour d'un ravito central point d'intersection: la 1° se dirigeant vers Puylaroque, tandis que la 2° met le cap sur Caylus.

 Cayriech10gpx

 

Le faible D+ annoncé nous laisse espérer une bonne moyenne et la meute est lâchée à 8h31

Départ

alors que certains continuent à arriver!! (pourquoi mettre des départs groupés si tôt  sur des kilométrages "courts"?)

Cayriech Profil Cayriech

D'entrée de jeu, le ton est donné: ça va être gras et collant !! Et je ne vais pas arrêter de râler (com d'hab)

Au km 2, sur le GRP Midi Quercy, le peloton est scotché derrière un troupeau de vaches qui occupe tout le chemin et seuls, deux filous ont réussi à passer les nobles bêtes(certaines moins nobles en proie à des envies contre nature !!) . Voici donc nos deux troupeaux à la queue leu leu pendant 5 bonnes minutes dans un bourbier de chez bourbier qui oblige tous les riders à la pause décrottage : il s'agit alors de libérer les pneus et les dérailleurs du carcan de boue qui les empêche de rouler!!!

Jean Mimi part devant et je le suis à distance.

Quelques passages communs à l'édition 2009 nous amènent par des singles sur la vallée de la Lère et nous abandonnons le GRP pour enfiler la Combe de Courounet en direction de Puylaroque (un peu de pub en bord de piste pour la rando du 23 mai prochain )

puylaroque 042 - www.puylaroque.com

Nous retrouvons bien vite le GRP qui nous conduit à la source de la Lère. J'ai le souvenir de nombreux singles sous la verdure, en bordure du ruisseau, rendus très glissants par la présence quasi permanente de rochers arrondis proéminents et trempés.Nous terminons cette première boucle avec 22 km au compteur et je peste: je ne m'amuse pas, le terrain est pire que l'an dernier, on risque la chute à tout moment !!! Heureusement, Jean Mimi est là fort de son moral et malgré ses deux chutes assorties d'un "gros pet" au cadre!! Entre temps, la pluie ayant fait son apparition, les manchons amovibles s'avèrent tout indiqués pour ne pas trop se refroidir.

Ravitaillement 2

La bonne odeur de pâté et de saucisson nous fait le plus grand bien et nous attaquons la seconde boucle dans la gadoue et sous la flotte...... Nos jambes se couvrent peu à peu d'une épaisse carapace de terre mi séchée mi collante.

IMG0095A

qui nécessitera à l'arrivée une immersion complète(des jambes) dans la Lère.

La 2° boucle se dirige tout droit vers St Symphorien ( sens contraire de 2009) et nous remontons la magnifique vallée du ruisseau de Sietges, bien semblable aux singles de St Michel de Cours ou de l'Andorre. Ce lieu, point de passage obligé du coin  m'est familier d'autant plus qu'en 2009, nous l'avions monté par erreur . Cette année, pas de doute, c'est bien là qu'il nous faut aller. Au lieu dit Gusounat, hésitation: on a affaire sans doute à un débalisage sauvage mais JM se lance dans la descente avec raison: nous le suivons.

Le cheminement se fait en bordure d'un ruisseau , un vrai paradis. Le terrain plus caillouteux se fait de plus en plus sec et le 2° tiers s'annonce magnifique. Quelques tours de roues plus loin, nous traversons la départementale 926 pour rejoindre le top de la rando: la descente en balcons sur Trucassels et son épingle , le point de vue est sublime et la vitesse s'accélère. On pénètre alors dans une magnifique forêt "Primaire Quaternaire" (Hon2 ça te rappelle rien?? PQ?? ) où la progression se fait entre les buis et chênes très moussus qui nous obligent à baisser la tête à plusieurs reprises pour éviter la décapitation !!

On longe le Frayssinet un long moment et c'est avec regret que l'on revient sur la départementale. Là, en effet, on retrouve le terrain collant de nos débuts, encore des singles mais danger de chute omniprésent.

J'arrive enfin au ravito, bien décidé à en finir le plus rapidement possible. Ne voyant pas mon pote Jean Mimi , je repars sans l'attendre pour le dernier tiers. Le sucré et le salé ont fait merveille et la délivrance proche me donne des ailes.

Cette dernière partie va alterner les chemins et les monotraces, empruntant la variante du GRP en bordure du Sietges, toujours à la limite de la gamelle que j'évite de justesse; il faut mettre tout le poids du corps sur la roue arrière pour alléger au max la roue avant sous peine de la faire déraper . Je rattrape Michel A qui s'est manifestement planté et a dû faire quelques bornes de plus.

Je double au passage les courageux gamins qui, lancés sur le petit circuit, ont toutes les peines du monde à faire avancer leur 24 pouces. Bravo les petits champions!!! Vous avez du mérite!!

J'en termine satisfait à 12h15 même si j'ai bien pesté contre l'org....euh! le temps et le terrain!!!

IMG0098A

Je file me changer . La queue au jet d'eau  s'allonge;

Photo0472

On verra plus tard pour le lavage du Trek

IMG0092A

Quelques instants après, Jean Mimi arrive roulant son lapierre sur la roue arrière !!!! Comment s'est-il démerdé pour coincer la sangle de son camelback dans les rayons ??

Malgré tout, il conserve le sourire IMG0100A

 

Lui aussi a du mal à reconnaître son vtt et préfère le laisser sécher plutôt que de tremper le Toyota.

 IMG0101A

 

 Un petit passage dans la rivière où nous barbotons un moment (certains "inconscients" ont carrément immergé leur vélo!!! Bonjour les dégâts dans les roulements!!)

Lavage

Le moment de sortir le ticket est arrivé, une collation copieuse, chips, saucisse grillée à volonté, brie, le tout arrosé d'un bon rouge du patron et d'un  café ponctue dans la convivialité cette journée d'effort . La table habituelle sous les arbres ne sera pas, cette année, inondée de soleil  mais l'ambiance est décontractée.

Les derniers

Michel Annes nous rejoint et nous refaisons le match. D'autres "crotteux"  se succèdent sur la ligne d'arrivée!

 

          Malgré les deux tiers de tracé très collants, boueux et gras, malgré la pluie qui nous a accompagnés pendant une heure et demie environ, cette Quercynoise méritait vraiment le déplacement. Les organisateurs ont  tiré le maximum des terrains dont ils disposent. Beaucoup de recherches de belles traces bien sauvages. Un nombre impressionnant de singles fut parcouru. Bien sûr, on est loin des sentiers techniques de Cahors et de la vallée du Lot mais un retour sur site s'impose par grosse chaleur pour jouir, grâce au GPS, de ce magnifique circuit bien ombragé, plaisant et roulant sans jamais être difficile.

Un léger bémol pour le fléchage, parfois limite (un peu de peinture au sol dans les zones habitées aurait été bienvenue) 

2009 fut l'édition des bourbiers !

2010 fut celle de la boue collante !

Parions pour une édition 2011 sèche, chaude et aussi belle.

Un grand merci à l'organisation, aux traceurs, aux bénévoles, aux baliseurs qui ont tout mis en oeuvre pour faire oublier les caprices de la météo, toujours avec  sourire, gentillesse et dévouement.

Publié dans Compte- rendu

Commenter cet article

crozmaxx 04/05/2010 23:12



je me suis taté, j'ai failli venir, mais le temps et la patronne m'ont convaincu de rester a la maison


je l'ai faite en 2000 , jamais depuis, nous étions allé vers l'aveyron, c'était trés beau, mais ca fait tot 8H30!



babar46 04/05/2010 22:12



Moi , je ne fais jamais de vanne scato ou sexo !



G58 04/05/2010 20:42



C'est comme la forêt de la sortie de Denis à Martel (tu avais sorti une vanne en rapport avec la turista !!!!).......à moins que ce soit
Babar!!


Pour les CR,j'ai mis le lien mais peut être tu as raison!  Je vais y penser...



Hon2 04/05/2010 20:41



Salut et beau CR.


Pas compris à quoi tu faisais allusion avec la foret.


C'est dommage que tu ne fasse pas un copier coller de ton CR sur LPI ça interesserait du monde et je pense que tu aurais plus de retours (commentaires)



Patrice 02/05/2010 22:51



Bravo Gaël, toujours de boue faceà  l'adversité...